Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail
DOMINIQUE IMBERT / FOCUS

Né à Montpellier en 1940, Dominique Imbert, propriétaire et créateur de la marque Focus, démontre qu'il n'y a pas de parcours prédéfini avant d'oeuvrer avec passion dans des projets où le métal se joue en chaleur.

C'est donc après des études littéraires, entre Paris et Londres, qu'il se retrouve éthologue en Alaska, aide-cuisinier à Manhattan, docteur en sociologie à la Sorbonne et professeur de lettres dans un lycée parisien. 

En 1967, après une remise en question de sa vie et de son être, il quitte la folie égoïste de Paris, qu'il ne comprend plus pour s'installer devant une enclume qu'il pose au pied des Cévennes, dans la petite ville de Viols-le-Fort, située à quelques kilomètres de Montpellier, pour s'adonner à la sculpture avec son matériau préféré : l'acier. Autodidacte et vierge de toute influence, il y martèle, forge et sculpte sa toute première cheminée à usages domestiques en inventant un style, véritable marque de fabrique : Focus.

Ce sculpteur-designer atypique se moque des tendances et c'est les pieds plantés dans sa terre natale qu'il transforme avec patience et force l'acier afin de lui donner une âme, un sens, dans une poésie faite de douceur forte. Dominique Imbert s'est également entouré d'hommes et de femmes passionnés afin de gérer l'édition de ses créations et, face à l'impact illogique de délocalisation de l'entreprise qui fabriquait ses modèles, il fait l'acquisition de cet outil industriel en France tout en créant 80 emplois directs et indirects !

Face à des géants industriels, il a su faire sa place et du Japon à la Russie, en passant par la Suisse, les Etats Unis, l'Australie..., Dominique Imbert et sa société Focus exportent ses nombreuses créations.

Aujourd'hui, pas moins de 60 modèles différents figurent à son catalogue, dans une démarche créative où l'esthétisme reste une valeur fondamentale. C'est ainsi que Gyrofocus, première cheminée suspendue pouvant pivoter à 360°, à révolutionner l'approche du feu. Ce modèle a d'ailleurs eu les honneurs de grands musées d'art parmi lesquels le Musée Guggenheim de New York, le Centre national d'art contemporain de Grenoble ou encore le Musée d'Art Contemporain de Bordeaux. Citons encore Filiofocus, une cheminée remettant au goût du jour le feu de camps, et spécialement créée à la demande de l'architecte Sir Norman Foster.

Notons également l'engagement citoyen de Dominique Imbert dans ses créations à foyers fermés bois, gaz ou appareils fonctionnant à l'éthanol végétal. Plusieurs foyers fermés bois disposent, par exemple du label "Flamme verte". Il est également à l'initiative, sous le contrôle de l'AFNOR, d'une première initiative ayant pour objectif de créer une commission de normalisation sur les foyers fonctionnant à l'éthanol végétal afin d'en assurer la parfaite innocuité.

Vous l'aurez compris, cet homme visionnaire s'inscrit dans cette démarche que nous apprécions au sein de notre rédaction : un véritable artiste-artisan !


Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail