Arrêté du 10 juillet 2006 fixant les conditions d'achat de l'électricité produite à partir de l'énergie photovoltaïque pour une durée de 20 ans.



Assurance construction obligatoire dont la souscription est imposée à tout constructeur d'ouvrage par la Loi Spinetta (Art. L 241.1 du Code des assurances) pour couvrir pendant 10 ans sa responsabilité pour les dommages de l'ouvrage.

Petite toiture en surplomb, en général à un seul pan et établie en saillie sur un mur, équipée de panneaux photovoltaïques produisant de l'électricité.



Bâtiment qui produit autant ou plus d'énergie qu'il n'en consomme.

Dispositif disposé à l'extérieur d'un bâtiment, en toiture ou façade, équipé de panneaux photovoltaïques et destiné à limiter la pénétration du soleil à l'intérieur du bâtiment en été.



 La cellule photovoltaïque est l'élément qui permet de convertir l'énergie du soleil en une énergie électrique.

Cellule solaire en couche mince, dénomination pour de fines cellules solaires. Le procédé de fabrication ne nécessite pas de wafer (silicium cristallin). Ce procédé peut être réalisé en utilisant considérablement moins d'énergie.

Unité de production d'énergie électrique d'origine photovoltaïque positionnée en plein champ.



Certificat demandé par un producteur d'électricité d'origine renouvelable auprès du Préfet pour revendre son électricité produite. Le décret n°2000-1196 du 6 décembre 2000 fixe par catégorie d'installations les limites de puissance des installations pouvant bénéficier de l'obligation d'achat d'électricité. Depuis le 4 mars 2009, le certificat ouvrant droit à l'obligation d'achat n'est requis que pour les installations d'une puissance supérieure à 250 kW crête.

Dans le cadre du système européen de certification de l'énergie renouvelable (RECS), le certificat vert est défini comme une attestation de production correspondant à une quantité d'électricité d'exactement 1 MWh (1 000 kWh) injectée sur le réseau électrique et issue d'une centrale exploitant une source d'énergie renouvelable : éolienne, hydraulique, solaire, géothermique ou biomasse.

Connexion d'un système de panneaux photovoltaïques au moyen d'un convertisseur au réseau de distribution d'électricité et injection partielle ou totale de l'énergie photovoltaïque. Les systèmes photovoltaïques connectés au réseau n'ont pas besoin d'accumulateur. 

Convention établie entre le producteur et ERDF fixant les conditions, délai et coût du raccordement de l'installation au réseau EDF.

Convertisseur/Onduleur est un appareil transformant le courant continu des cellules solaires en courant alternatif. Le convertisseur délivre la puissance du système photovoltaïque.

Couche Antireflet est une couche transparente de quelques millionièmes de millimètre seulement, qui minimise les pertes de réfléchissement. La lumière réfléchie à la surface de la cellule ne peut être absorbée et transformée en énergie. La couche Antireflet augmente ainsi la conversion photonique et ainsi le rendement de la cellule.

Courbe I-U, la courbe « Courant(I) Tension(U) », représente le comportement caractéristique d'une cellule solaire. La courbe du courant solaire sera représentée au-dessus de celle de la tension.

Enveloppe assurant la fonction d'étanchéité en toiture du bâtiment et la fonction de production d'électricité d'origine photovoltaïque.

Autorisation administrative obligatoire pour les constructions, ouvrages ou travaux exemptés du permis de construire et qui font l'objet d'une procédure de contrôle allégée.

Cet effet se manifeste avec des cellules de silicium amorphe. Après environ 1.000 heures d'ensoleillement, la puissance se stabilise au niveau de la puissance nominale affichée par le fabricant. Silicium amorphe.

Détermination des caractéristiques et des différentes composantes d'une installation photovoltaïque lors de sa conception pour satisfaire aux objectifs préétablis et à la pratique réglementaire.

Durée au cours de laquelle l'énergie produite égale les coûts d'investissement du système photovoltaïque. Elle dépend du tarif de rachat et de sa période de garantie, des coûts d'investissement ainsi que des gains énergétiques annuels de l'installation. A ne pas confondre avec le temps de retour énergétique. 

C'est l'énergie qui est récupérée de la transformation de l'énergie lumineuse du soleil en énergie électrique.