Réaction chimique entre certains constituants amorphes et mal cristallisés de la silice (SiO2) contenue dans certains granulats, et un hydroxyde alcalin provenant du ciment.

Les silicates alcalins hydratés ainsi formés sont plus volumineux et entraînent une désagrégation du béton, par écailles le plus souvent. L'opale, certaines dolomies et le mica peuvent être sensibles à ce phénomène.