Alliage d'apport servant à l'assemblage des tuyaux et pièces métalliques.

En plomberie, le chauffage de la zone à braser se fait à la flamme d'un chalumeau et, la température de fusion de la brasure doit être inférieure à celle du cuivre. (1.000°C).



Table du petit déjeuner, apparue au XVIII~ siècle en Angleterre, en même temps que l'usage de servir ce repas dans la chambre à coucher. De forme simple, elle repose sur quatre pieds fins et comporte un plateau rectangulaire et un petit tiroir. Ce genre de table, souvent en acajou, se conformait au style du mobilier de la pièce à laquelle elle était destinée.

Lors de la préparation des cordes du guindage, lorsque des taquets ou des montants gênent l'accrochage, les bretelles permettent de les éviter grâce à des segments de corde dont la forme fait penser aux anciennes bretelles.

Genre de chaise qui doit son nom à l'anglais William Brewster, qui en aurait emmené en Amérique avec lui le prototype, aujourd'hui exposé au Pilgrîm Hall de Plymouth (Massachusetts).

La brillance ou pouvoir de réflexion d'un revêtement. Les peintures mates n'ont pas de brillance ; les peintures brillantes ont un brillant très visible. Les peintures semi-brillantes et satinées sont intermédiaires.

Matériau de maçonnerie réalisé en béton plein ou évidé, similaire au bloc de béton mais différent de celui-ci uniquement par ses dimensions.



Eléments de construction préfabriqués à base d'argiles. Elles peuvent être pleines ou creuses.

Arête horizontale formée par le changement de pente d'un comble " à la Mansard ".

Dispositif disposé à l'extérieur d'un bâtiment, en toiture ou façade, équipé de panneaux photovoltaïques et destiné à limiter la pénétration du soleil à l'intérieur du bâtiment en été.



Versant inférieur d'un comble "à la Mansard".

Ligne d'intersection horizontale de deux pans de toiture superposées et formant un angle rentrant.

A l'origine, désigne des étoffes entièrement tissées de fils d'or et d'argent ; par la suite, une étoffe seulement décorée richement, par tissage, de fils d'or et d'argent. Ce terme n'a aucune signification technique.

Tissu de la famille des lampas, caractérisé dans sa forme classique par des effets de satin en relief se détachant sur un fond par effet de trame lancée liée régulièrement par une chaîne de liage.

Ajouter à un tissu une ou plusieurs trames supplémentaires de manière à former sur le fond qui a sa trame propre et se tisse pour ainsi dire indépendamment des motifs : fleurs, ornements...

Autre appelation de pinceau

Finition qui consiste à creuser la surface visible de la lame pour en faire ressortir la structure.

Couverture d'un toit avec des ardoises de toutes dimensions. Les ardoises, de formats rectangulaires, comportent différentes hauteurs déterminées et des largeurs variables.

Appareil déchiqueteur placé à la sortie des cuvettes de WC lorsque l'évacuation des eaux vannes ne peut se faire que dans des canalisations de faible diamètre.

Les bruits aériens extérieurs résultent du trafic routier, ferroviaire, aérien' Souvent plus riches dans les fréquences graves, ils sont encore parfois appelés « bruit route ». Les bruits aériens intérieurs proviennent des radios, voix, télévision, hifi'Ils sont encore parfois appelés « bruit rose ».



Les bruits d'impact ont pour origine un choc ou une vibration : déplacement de personnes (talons) ou de meubles, chute d'objets. Les bruits d'impact ou bruit solidiens ou encore bruits de choc sont transmis par mise en vibration de la structure et des parois du bâtiment (planchers ou murs) et par les parois latérales.

Ils comprennent :

  • Les bruits d'impact (bruits de pas, déplacement de meubles, chutes d'objets, ...)
  • Les bruits d'équipement, collectifs (ascenseur, chaufferie, ') ou individuels (chasse d'eau, robinetterie, ...)