Décembre 2022
Edition # 141
UN ÉCRIN DE ZINC "NUIT NOIRE"

En optant pour le nouveau coloris "NUIT NOIRE" de VMZINC, l'agence ECOUMENE ARCHITECTURE / AMELIE COUFFIGNAL ARCHITECTE a fait le choix audacieux d'une teinte sombre afin de fondre toute la structure de cette maison individuelle dans son environnement.

L'agence a imaginé une villa de 170 m² de surface habitable, de plain-pied et toute en longueur (38 m) pour s’étirer sur l’ensemble du terrain. Tout l’enjeu était de l’insérer harmonieusement sur cette parcelle complexe à Onet-le-Château (12) choisie par les propriétaires : un sol en pente, un seul accès possible sur le bas et côté Nord et une exposition Nord-Est.

La forme de ce grand parallélépipède, conjuguée à l’enveloppe de zinc sombre, contribue l’effacement dans le paysage. L’ensemble des façades, de la toiture et des terrasses, soit 760 m², sont ainsi revêtues de la nouvelle nuance « Nuit noire » issue de la collection exclusive Noire VMZINC®. Ce noir profond de caractère rappelle le ciel de nuit. Il se colore de multiples tonalités selon les saisons, les heures ou la météo. Il a été proposé par l’entreprise LES COUVREURS DU CAUSSE (12), qui a réalisé une mise en oeuvre à Joint Debout.

« À l’origine, le projet devait être réalisé avec l’aspect de surface ANTHRA-ZINC VMZINC®. Un gris anthracite qui se patine naturellement avec le temps. Le lancement des travaux de la maison a coïncidé avec celui de la Collection Noire VMZINC®. Je l’ai présenté au propriétaire Jean-Michel GAIDE, qui s’occupait lui-même de la construction de la maison, étant dirigeant de l’entreprise AVEYRON BÂTIMENT TRAVAUX PUBLICS SARL (A.B.T.P). Il a tout de suite été séduit par la tonalité Nuit noire. Elle répondait à l’esthétique recherchée : un écrin élégant, mat et sobre. Sa durabilité a également été un point fort. Immuable, son aspect reste identique au fil des années, il ne se patine pas. », explique Frédéric JABOIN, dirigeant de l’entreprise LES COUVREURS DU CAUSSE.

Implantée en haut de parcelle, la maison profite des vues lointaines au Nord et d’une vue dégagée avec le soleil levant à l’Est. Elle se compose de pleins et de vides, créant des respirations, et une continuité entre intérieur et extérieur. La façade Nord, assez opaque, est rythmée de petites fenêtres et de fenêtres bandeaux. La façade Sud se pare de baies vitrées et de porte-fenêtres ouvrant principalement sur deux terrasses couvertes. Un patio central se niche également au-dessus de l’entrée.

Cinq tonnes de zinc ont été livrées au fur et à mesure de l’avancée du chantier.
Les bobines ont été fabriquées en Aveyron sur le site de production VMZINC à Viviez, spécialisé dans les aspects et traitements de surface, et situé à environ 30 minutes du chantier. L’entreprise de pose, locale également, a façonné les bacs sur place à l’aide d’une profileuse à joint debout. Les profils les plus longs atteignaient 11,6 m en toiture et 4,5 m en façade. La mise en oeuvre a été réalisée par un seul couvreur, en trois mois, de mars à fin mai 2021.

Un calepinage précis a été réalisé sur le support bois en amont afin de garantir un alignement parfait entre les lignes verticales du joint debout et tous les tableaux de fenêtres comme souhaité par l’architecte. Alors que l’entraxe était de 43 cm de manière générale sur les façades, il se réduisait de quelques centimètres (entre 38 et 40 cm) sur chaque bac au niveau des différentes ouvertures.
Une adaptation discrète, invisible à l’oeil nu.

Ces entraxes ont été reportés en toiture pour obtenir une continuité : une peau de zinc au rythme régulier, et aux lignes fines et épurées. Les finitions hautes et basses, confectionnées à la main sur chaque bac, ont requis un travail minutieux.

Un soin du détail d’autant plus essentiel pour l’intérieur des deux terrasses visibles de tous. Les chéneaux surdimensionnés encaissés dans le toit ont également été façonnés à la plieuse à main.

Un travail remarquable à découvrir en photos.