Juin 2024
Edition # 159
A26 BUILDING HARMONY / TRANSFORMATION D'UN LIEU

C'est en plein coeur de Nanterre que l'agence d'Architecture A26 a transformer un immeuble de bureaux pour y accueillir une toute nouvelle école du Digital College et du Mataverse College.

Sélectionnée par SwissLife, bailleur du lieu, l'Agence d'Architecture A26 a entièrement réhabiliter et restructurer cet immeuble. Ce chantier témoigne du savoir-faire et de l'expertise de cette sixième agence d'architecture française en matière de transformation d'usage et de réversibilité des bâtiments : un enjeu majeure et essentiel à l'heure des objectifs de sobriété foncière.

Cet immeuble inoccupé depuis 2 ans a reçu, dès la rentrée de janvier 2024, les élèves du Digital College et du Metaverse College autrefois hébergés dans les locaux du Collège de Paris à la Grande Arche. Sur une surface totale de 3.500 m2 sur six étages, l'immeuble a bénéficié d'une restructuration globale.

La transformation des bureaux a d'abord nécessité une demande d'autorisation de passage en Établissement Recevant du Public (ERP) délivrée par la mairie de Nanterre. L'agence d'architecture a ensuite reconfiguré les volumes existants et conçu de nouveaux espaces partagés (café, salle de sport, terrasses végétalisées et aménagées...). Enfin, des dégagements pour gérer les flux d'étudiants (escaliers, sorties de secours...) ont été créés. Au-delà d'être nécessaires pour opérer le changement de destination du site, ces interventions requièrent un savoir-faire spécifique afin de bien prendre en compte l'ensemble des besoins des nouveaux usagers. 

"Ce type d'opérations demande une solide expérience puisqu'elle implique d'intégrer des considérations architecturales certes, mais également d'urbanisme, réglementaires, économiques, pédagogiques...", précise Carole Houssin, architecte A26, "ce chantier a ainsi demandé de longues phases de travaux préalables, comme l'étude des mobilités dans le quartier, la disposition des escaliers que nous avons dû redimensionner dans une trémie serrée, ou encore les systèmes de ventilation. Nous avons ici dû agir dans des espaces où l’école devra accueillir en moyenne 3 fois plus de personnes par mètre carré, ce n'est pas anodin.". 

Au-delà de la structure et des espaces, le site a également bénéficié d'une remise à neuf. 

Du mobilier au choix des matériaux et des revêtements, en passant par les couleurs utilisées, A26 a travaillé en étroite collaboration avec les équipes du Digital College pour embarquer le public dans un univers japonisant. 

Initialement renommé "La Fabrique", le nouvel ensemble immobilier a ainsi été baptisé "Le Dojo" pour renvoyer à l'ambiance et au design du lieu. 

Ces dernières années, A26 a développé une expertise et un savoir-faire précieux en matière de réversibilité des bâtiments et de transformation des usages, portés par un contexte particulier.

"Les objectifs de préservation des sols naturels, la raréfaction du foncier et les nouveaux modèles de travail contribuent à un changement d'approche de la profession", estime Marc Seifert, le Président de l'Agence d'architecture A26, "La loi Zéro Artificialisation Nette est une contrainte nouvelle qui nous questionne pour les nombreux enjeux que l’on connait tous et dont les architectes doivent se saisir comme d'une opportunité.  Mais nous n’avons pas attendu cette loi pour surveiller notre consommation foncière et la réversibilité fait logiquement partie de nos principaux objectifs depuis plusieurs années. Nous disposons ainsi en interne de toutes les compétences pour mener ces opérations de bout en bout, ce qui se traduit par une dizaine d'immeubles transformés par l'agence chaque année.".