Janvier 2023
Edition # 142
LOUINEAUX / UN ANCRAGE SUR-MESURE

Les murs rideaux en aluminium trapézoïdaux de l'Arena du Futuroscope ont nécessité toute l'expertise de l'entreprise vendéenne LOUINEAU afin d'être parfaitement fixés selon un cahier des charges éminemment complexe.

Ce chantier exemplaire, confié à la société Miroiterie Mélunise, membre de CSI Réseau, a fait appel aux experts du bureau d'études LOUINEAU, afin de concevoir des systèmes de fixation parfaitement adaptés à chacun des éléments constituant ces murs rideaux en aluminium aux hauteurs imposantes pouvant atteindre, pour certaines, 7,5 m avec deux ou trois points d'ancrage sur la façade.

L’Arena Futuroscope est le grand projet sportif et culturel initié par le Département de la Vienne. D’une capacité de 6 000 places, il est imaginé sur le modèle d’un amphithéâtre et offre une flexibilité d’aménagement selon les événements qu'il accueille depuis son ouverture au printemps 2022 (concerts, spectacles, rencontres sportives, conventions d'entreprise…). Située à proximité de Poitiers, aux portes du Parc du même nom, l'Arena Futuroscope se distingue par son architecture contemporaine, caractérisée par une coque rectangulaire et monolithique. Conçu par le groupe d’architecture pluridisciplinaire Patriarche, et réalisé par l’agence Atelier du Moulin (architecte d’opération), cet écrin semble se soulever du sol et laisser entrevoir son coeur par ses quatre angles vitrés.

Pour fixer tous les éléments de la façade, le bureau d'études LOUINEAU a été fortement impliqué afin de réaliser la justification du choix des pièces (manchons et sabots) via des notes de calcul. Il a déterminé les efforts au vent et au poids repris mécaniquement par chaque système d’ancrage, en se basant sur les normes en vigueur des documents de référence (NF EN 1990 : EUROCODE STRUCTURAUX, NF EN 1991 : EUROCODE 1 : Actions sur les structures ; Annexe nationale à la NF EN 1991-1-4 ; NF EN 1998 : EUROCODE 8 : Calcul des structures pour leur résistances aux séismes ; Annexe nationale à la NF EN 1998-1) et en intégrant les hypothèses du chantier (zone de vent ici 1, catégorie de rugosité du terrain ici III, zone de sismicité, hauteur du bâtiment…). S’agissant d’un ERP situé aux environs de Poitiers, une ville qui se trouve dans une zone de sismicité 3, il était également exigé de prendre en compte les charges dues aux secousses modérées.
Une fois que les pièces d’ancrage atteignant ces valeurs ont été validées par Miroiterie Mélusine, LOUINEAU a lancé la fabrication.

Au total, 20 cas de montage différents ont été déterminés, soit autant de notes de calcul, essentielles pour garantir la sécurité et la pérennité de l’ouvrage auprès du bureau de contrôle en charge de l’Arena Futuroscope. Il s’agit de l’un des plus gros chantiers LOUINEAU sur l’année 2021, en termes d’étude de dimensionnement.

L’Arena Futuroscope se pare de près de 1 000 m² de mur-rideau répartis sur quatre angles et mis en oeuvre en applique extérieure ou en tunnel. Ils sont fixés directement dans la charpente en partie haute et déportés dans le vide ou posés sur longrine béton en partie basse. Leur hauteur jusqu’à 7,5 m, leurs pentes, et leurs différents angles ont nécessité la création de 20 modèles de pièces : manchons sur équerre d’angle avec déport, manchons spécifiques en angle, manchons doubles pour soutenir les plus gros volumes verriers, sabots sur équerre d’angle avec déport… Pour définir les angles des pièces, LOUINEAU s'est appuyé sur une modélisation BIM fournie en amont par le client.

"Dès qu’on modifie la géométrie d’une pièce, elle réagit de manière différente au poids, au vent et au sismique, et nécessite donc un nouveau cas de montage. Aucune pièce ne pouvait être standard pour ce chantier car les charges étaient très importantes sur des hauteurs allant jusqu’à 7,5 m en deux ou trois points d’ancrage. La plus grosse pièce reprenait 1,8 tonne par exemple. Nous avons même dû concevoir et justifier une pièce d’ancrage avec à elle seule quatre angles car elle intégrait deux pentes et deux profondeurs différentes.", souligne Romain Pubertés, Technicien bureau d’études LOUINEAU.

Après validation des pièces sur-mesure par Miroiterie Mélusine, LOUINEAU a lancé la fabrication dans son atelier à Luçon. Au total, 257 manchons et 70 sabots ont été livrés sur le chantier en deux tranches, janvier et mai 2021, en fonction de son avancée.

Une belle collaboration démontrant toute l'expertise et l'adaptabilité de cette entreprise vendéenne.