Juin 2024
Edition # 159
DES FENÊTRES ET OUVRANTS EN BOIS

Au sein de notre rédaction, le bois a toujours fait l'unanimité tant ses atouts sont nombreux. (Esthétisme, fort pouvoir d'isolation, écologique et recyclable...) Il nous semblait donc utile de balayer quelques fausses idées et, pour ce faire, nous nous sommes rapproché du CNDB "Comité National pour le Développement du Bois".

Les idées préconçues sur le bois et son utilisation pour les fenêtres sont nombreuses et résolument erronées ! Saviez-vous qu'une fenêtre en bois à une durée de vie d'une centaines d'années et que son entretient ne s'effectue que tous les 7 à 12 ans ! Sur cette première constatation voici 3 arguments qui sauront vous convaincre, vous aussi !

- L'incroyable pérennité des fenêtres en bois.
Les procédés de fabrication des fenêtres en bois bénéficient d’une grande technicité, tant au niveau de l’usinage (séchage, décapage, ponçage) que des traitements et des finitions. Le bois des fenêtres est ainsi hautement stable, il réduit drastiquement les variations dimensionnelles et les phénomènes de dilatation, de retrait ou de déformation. En outre, un traitement dit IHF « Insecticide, Hydrofuge, Fongicide » est aussi appliqué en usine. Cette stabilité est renforcée par l’utilisation de produits de protection et de finition : vernis, lasure, huile, saturateur, peinture… 

La majorité des fabricants affichent des garanties jusqu’à 10 ans, voire plus, selon la fabrication et la finition. Bien entretenue, une fenêtre bois peut même durer un siècle ! Rappelons également que les fenêtres bois peuvent bénéficier de la marque NF Fenêtres Bois et Portes Extérieures (NF 297) et qu’elles peuvent entrer dans le champ des garanties biennales et décennales.

Sachez, de plus, que les industriels continuent à améliorer les techniques de finition en usine afin de garantir des résistances accrues contre les agressions extérieures : intempéries, humidité, rayons UV, pollution, poussières, environnement salin en bord de mer… Cela concerne surtout les fenêtres en bois issues de résineux (pin maritime, pin sylvestre, épicéa, douglas, mélèze…), qui représentent la majorité des ventes en France. Les essences naturellement durables : le chêne et les bois exotiques résistants aux insectes et aux champignons (Moabi, Movingui, Tauari…), ne nécessitent pas ou peu de traitement. 

- Une facilité de vie des fenêtres en bois
De nos jours, les fenêtres en bois avec finition, sorties d’usines,n'engendrent aucun entretien particulier, au moins pendant une quinzaine d'années, voire plus. Lors de leur fabrication, elles reçoivent une finition dite « à trois couches » (dont un primaire, conformément à la norme NF P 23-305). Cette finition peut être plus ou moins transparente (vernis, lasures) ou opaque (peinture). 

Il est recommandé de nettoyer une fois par an les menuiseries (à l’eau tiède avec un nettoyant doux et un chiffon) et d’appliquer une protection en cas de besoin : un vernis ou une lasure, assorti d’une huile nourrissante ou d’un saturateur de protection.

- Une durabilité des finitions à l'épreuve du temps et des éléments.
Côté peinture, de plus en plus de solutions en phase aqueuse, plus écologiques que les peintures glycéro, sont utilisées, poussées par la réglementation sur les COV (composés organiques volatils). Cela inclut de nouveaux produits à base de résine acrylique ou de résine alkyde. Les industriels améliorent également les process avec l’utilisation de peintures microporeuses appliquées en très fines couches par des automates en usine. 

La durée moyenne d’une peinture sur fenêtre bois est d’environ 7 à 12 ans, selon la finition et les conditions extérieures. Et pour les moins bricoleurs, il est possible de faire appel à un professionnel pour effectuer cette rénovation. 
Car, en plus de protéger, les finitions ont également une fonction décorative. Leur entretien peut être le moment idéal pour changer l’aspect de l’habitat ou du bâtiment, au gré des envies. 

Autant de bonnes raisons qui devraient vous interroger lors de vos prochains travaux.
Nous tenions à remercier pour leurs expertises, le Comité National pour le Développement du Bois "CNDB", l'UFME, la CAPEB et la FFB.