Mai 2024
Edition # 158
Chaire « lab recherche environnement »

Le 30 novembre 2023 a été annoncé la suite de la collaboration entre l'Ecole des Ponts ParisTech et la société Vinci, en partenariat avec AgroParisTech et MINES Paris-PSL dans le cadre de la Chaire "lab recherche environnement" dédiée à la conception durable des ensembles bâtis et infrastructures.

Le renouvellement de cette chaire s’est déroulée le 30 novembre dernier à Paris en présence de Xavier Huillard, président directeur-général de VINCI et des directeurs des 3 écoles partenaires : Anthony Briant, directeur de l’École des Ponts ParisTech ; Laurent Buisson, directeur général d’AgroParisTech et Vincent Laflèche, directeur de MINES Paris-PSL. Elle réunit ainsi 4 acteurs majeurs du monde économique et de l’enseignement supérieur et de la recherche afin de trouver des solutions concrètes pour améliorer la performance environnementale des bâtiments, des quartiers et des infrastructures.

Les thématiques de recherche couvrent trois ambitions majeures : la réduction de l'impact environnemental des projets de bâtiments et d’infrastructures ; le développement de l’intelligence artificielle au service de la décarbonation des bâtiments et mobilités et l'amélioration du bien-être, du confort et de la santé des usagers, via les travaux sur l’atténuation des effets des îlots de chaleur urbains et le cycle de l’eau en ville. Le groupe VINCI s’engage dans un mécénat scientifique conséquent à hauteur de 6 millions d’euros jusqu’en 2028.

Comme le précise Anthony Briant, directeur de l’École des Ponts ParisTech : « Nous sommes heureux de renouveler un partenariat historique avec une grande entreprise comme Vinci qui s'inscrit dans notre volonté de mettre en œuvre une recherche opérationnelle, utile à la société.»

Les recherches menées s’articulent autour de 3 problématiques liées à l’anticipation et la réduction des impacts sur l’environnement :
- la prise en compte des limites planétaires dans les projets de bâtiments et d’infrastructures ;
- le développement de l’usage de l’intelligence artificielle au service de la décarbonation des bâtiments et des mobilités ;
- l’amélioration du bien-être, du confort et de la santé des usagers, via les travaux sur l’atténuation des effets des îlots de chaleur urbains et du cycle de l’eau en ville.

Ce partenariat vise à démultiplier les applications opérationnelles à travers le renforcement du programme « recherche & solutions », au sein duquel les projets sont lancés sur proposition des collaborateurs de VINCI, en lien avec les solutions environnementales développées par VINCI. 

Le lab recherche environnement multiplie ainsi les passerelles entre la recherche scientifique et les métiers de VINCI, leader mondial de la construction (bâtiments et travaux publics), des concessions (autoroutes, lignes ferroviaires, aéroports), des services énergétiques et de la promotion immobilière.
Il va permettre aux scientifiques des terrains d’expérimentation sur trois thématiques : l’efficacité énergétique des bâtiments (MINES Paris - PSL), la biodiversité (AgroParisTech) et la mobilité durable (École des Ponts ParisTech).

Depuis son lancement en 2008, ce sont plus de 30 projets menés notamment dans le cadre de doctorats. Ils ont déjà permis de déployer de nombreuses solutions environnementales portées par les métiers de VINCI telles que Revilo® (solution d’îlot de fraîcheur urbain), Equo Vivo (génie écologique) ou encore le fret décarboné sur les autoroutes, le pilotage énergétique des bâtiments en temps réel et les enjeux liés à la desserte aéroportuaire. La diffusion est aussi un point clef avec plus de 150 publications académiques et près de 500 personnes (collaborateurs de VINCI et externes) qui participent chaque année aux conférences organisées.

L’événement, organisé à l’occasion du renouvellement de ce partenariat, a permis de réaliser un bilan des travaux menés ces 5 dernières années et les perspectives des recherches. Côté École des Ponts ParisTech, il a été porté par Nicolas Coulombel, maître de conférences et chercheur au Laboratoire Ville Mobilité Transport (LVMT). Deux grands témoins étaient également présents parmi lesquels Céline Guivarch, directrice de recherche à l’École des Ponts ParisTech et au CIRED (Centre international de recherche sur l'environnement et le développement), auteure pour le 6ème rapport d’évaluation du GIEC et membre du Haut conseil pour le climat, ainsi qu’Etienne Klein, directeur de recherche au CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives), auteur de plusieurs ouvrages et producteur d’émissions de radio de vulgarisation scientifique.

Une preuve supplémentaire du rôle majeur des entreprises afin de soutenir et encourager une formation qualifiante à la française.