Avril 2024
Edition # 157
AirvaultGOCO2 : Heidelberg Materials

Dans le cadre de son programme d'investissements lié à la modernisation et à la décarbonation de ses cimenteries françaises, Heidelberg Materials lance un chantier ambitieux de captation et de stockage et d'utilisation du carbone (CCUS).

Le site d'Airvault, implanté dans les Deux-Sèvres (Région Nouvelle-Aquitaine) a été choisi pour porter ce projet baptisé AirvaultGOCO2. Sa capacité de captage est d'environ 1 million de tonnes de CO2 chaque année. Il s'inscrit dans la volonté de décarboner l'Ouest de la France.

Comme le souligne le Dr Dominik von Achten, CEO d'Heidelberg Materials, « Nous avons lancé il y a plusieurs années un ambitieux programme de modernisation de nos sites en France, avec un investissement prévu de plus de 400 millions d'euros. Avec l'intégration d'AirvaultGOCO2, nous ajoutons maintenant à nos efforts précédents un projet de pointe dans le domaine de la capture du carbone, qui permettra de réduire encore et massivement l'empreinte carbone de Heidelberg Materials en France. » 

Ce processus industriel, innovant et ambitieux, permettra de moderniser l'unité d'Airvault. Ce chantier, déjà engagé, prévoit le remplacement des deux lignes de cuisson semi-sèches actuelles par une nouvelle ligne sèche, comprenant un pré-calcinateur d'une capacité de 4 000 tonnes par jour. À l'avenir, près de 90 % des besoins d'énergie de l'usine seront couverts par des combustibles alternatifs. Le projet permettra également de réduire de 10 % la consommation d'électricité par tonne de ciment. De plus, la proportion de clinker dans le ciment sera réduite. L’ensemble de ces mesures permettra de diminuer d’environ 30 % l'empreinte carbone du ciment produit sur le site d'Airvault par rapport à la production actuelle.

Le Dr Nicola Kimm, Directeur du Développement Durable et membre du Conseil d'administration, déclare à ce sujet : « Notre approche sur le site d'Airvault est un parfait exemple de la démarche de Heidelberg Materials de mise en œuvre d’une feuille de route. Nous prenons toutes les mesures possibles pour réduire les émissions de CO2 : élimination progressive des combustibles fossiles, réduction de la teneur en clinker de nos ciments et amélioration de l'efficacité énergétique. Pour abattre les émissions dites fatales, nous comptons sur le CCUS – dans le cadre d'un projet intégré et avec nos partenaires solides de GOCO2. »

AirvaultGOCO2 fait partie de l'initiative GOCO2 lancée en juillet 2023. Il s’agit d’un projet d'investissement visant à capter le CO2 sur les sites industriels et à le transporter vers des sites de stockage géologique pour un stockage permanent. Les émissions captées seront transportées par pipeline jusqu’à Saint-Nazaire puis par bateau jusqu'à des puits de stockage situés en mer du Nord. La partie biogénique du CO2 capté, c'est-à-dire la partie correspondant aux émissions issues de la combustion de la biomasse, sera utilisée pour la production d'e-carburants indispensables à la transition écologique du secteur des transports aérien et maritime. Sous réserve de l'octroi de subventions publiques et des différentes autorisations réglementaires nécessaires, l'objectif est de capter les premières tonnes de CO2 à Airvault en 2030.