Décembre 2022
Edition # 141
STUDENT CHALLENGES FORBO FLOORING ENSCI

Forbo Flooring, acteur majeur des sols et fabricant du célèbre linoléum, a toujours eu à coeur d'interagir avec les écoles de design afin de développer la créativité de ses équipes au travers de collaborations riches d'interactions.

Les "Students Challenges" se sont ainsi ancrés comme des moments uniques de collaborations internationales, entièrement consacrées à la créativité.

Ainsi, depuis 2006, Forbo Flooring organise ces rencontres, et de nombreux étudiants, parmi les plus prestigieuses écoles de design, ont participé à ces "Students Challenges" comme les étudiants en design industriel de l'université Emily Carr de Vancouver, ceux de l'Université Zokei de Tokyo, du Beckmans College of Design de Stockholm ou encore de la Nuova Accademia di Belle Arti à Milan.

Comme le précise Nawal Ben Fakir, chef de projet Student Challenges, « Il s’agit de faire travailler nos revêtements de sol par ces designers en devenir, tout en laissant libre cours à leur imagination pour créer tout ce qu'il est possible. (...) Cela nous permet de considérer nos produits d'une manière différente, en explorant les potentialités sous de nombreux angles et recueillir de nouvelles perspectives pour les développements futurs. Côté étudiants, au-delà de la découverte de matériaux et d’exprimer leur créativité, ils acquièrent aussi des techniques de production industrielle et une expérience professionnelle. »

Cette année, le défi a été lancé à l'ENSCI - Les Ateliers, unique école nationale entièrement dévolue à la création industrielle et au design.

Classée première école française d'art et de design au monde par le QS World University Rankings (et à la 26ème place parmi les 800 meilleures écoles et universités à l’international), elle entend « rompre avec les modèles académiques en plaçant la création au cœur des préoccupations de la production industrielle et ainsi renouer avec l’esprit du Bauhaus ou du Black Mountain College. »

Une volonté pédagogique innovante qui a particulièrement séduit Forbo Flooring. En effet, à l’ENSCI-Les Ateliers, « on "apprend par le faire" : on expérimente, on procède par itération, on manie les incertitudes. On apprend à gérer la complexité, à concevoir des usages et des systèmes dans une démarche socialement responsable. »

Le nouvel "Student Challenge" proposé par Forbo Flooring y trouve donc pertinemment sa place. Initié le 6 octobre 2021 sur le site même de Sarlino à Reims (avec découverte de l’usine et présentation technique & esthétique du Marmoleum), ce projet rassemble une douzaine d’étudiants qui ont consacré une demi-journée par semaine à des ateliers en Studio Design avec pour thème : l’environnement de travail de demain. A leur disposition : Marmoleum (revêtement de sol en linoléum, Furniture linoleum (linoléum pour mobilier) et Bulletin Board (panneau d’affichage, toujours en linoléum), des matériaux choisis pour leur composition naturelle, leur conférant une flexibilité et une durabilité optimales doublées d’un faible impact environnemental.

La Designer Pauline Esparon a animé nombre de ces ateliers, avec un grand enthousiasme. Durant 10 semaines elle a accompagnée les étudiants de l'ENSCI - Les Ateliers autour d'un produit fabriqué à partir d'huile de lin pour, notamment, en rechercher tout son potentiel caché.

Concrètement, ce Studio Challenge consiste à imaginer des applications inédites pour ce matériau Forbo Flooring, dédiées à l’univers des espaces de travail (thème proposé par Pauline Esparon). Dans un premier temps, les étudiants ont été invités à découvrir les processus de fabrication du linoléum (qu’il s’agisse du Marmoleum, Furniture linoleum et Bulletin Board) pour déceler ses performances techniques (résistance, isolation, propriété anti-bactérienne, tactilité, conductivité…).

Des échantillons leur ont ensuite été confiés pour qu’ils les expérimentent, définissent différents scénarii en lien avec la problématique des « nouvelles manières de travailler » (frontière entre espace professionnel et espace privé, organisation, gestes, outils, dispositifs…). Quelles typologies d’objets et d’espaces peuvent être repensés ou réinventés ? A la clé : des prototypes créés pour démontrer l’intérêt de l’utilisation des matières Forbo Flooring dans la conception des lieux de travail.

A l’issue de dix semaines de travail, le 19 janvier dernier, les étudiants ont mis en avant leur recherche, sous la forme d’une présentation à la fois formelle (prototype) et théorique, explicitant chaque étape des réalisations. 11 projets ont ainsi été présentés, au sein même de l’ENSCI – Les Ateliers, chacun différant en esthétique et fonctionnalité, tous résultant d’expérimentations réellement abouties sur la matière. Percé, poncé, gravé, découpé, entaillé, enroulé, étiré… le linoléum crée la surprise !

Le coup de coeur de notre rédaction s'est porté sur "Bouleau", un bureau dont le plateau est un rouleau de Marmoleum.
« Avec pour point de départ une recherche autour d’objets enroulables et transportables, jouant sur le paradoxe du Marmoleum qui oscille entre souplesse et rigidité, le premier concept imaginé était un sac en une seule bande mise en forme grâce à un système de languettes. A partir de celui-ci, l'idée et le défi de créer un bureau sur le même principe émergent : un bureau d'appoint pliable en métal, sur lequel on vient tendre du lino, pour créer un objet léger et portatif. Un challenge techniquement complexe à relever mais démonstratif de la résistance de la matière en tension et de la sensibilité qu'elle peut apporter par sa dualité souplesse-rigidité. » Auxane Labourier, étudiante à l’ENSCI – Les Ateliers

Pour Pauline Esparon : « C’est une vraie chance pour les étudiants de travailler avec le linoléum qui est une matière pleine de potentiel et qui somme toute, demeure standardisée. Pour les étudiants, c’est un terrain de jeu très ouvert, très libre pour dépasser les formes classiques de la matière. On a vraiment valorisé cette approche intuitive expérimentale. Travailler avec les étudiants, c’est travailler avec un vrai vivier de créatifs qui sont affranchis des questions marchandes et économiques. Ils sont pleinement dans la recherche, l’expérimentation. On a vraiment tenté d’avoir ce côté un peu laboratoire dans la pédagogie. »

Nawal Ben Fakir conclut ce "Student Challenges" par ces mots : « Nous sommes impressionnés par le travail de recherche fourni par les étudiants qui ont tous rivalisé d’ingéniosité et ravis qu’ils aient relevé ce défi créatif de détourner le Marmoleum afin de l’expérimenter à l’envie dans des champs d’application autres que ceux auxquels il se destine usuellement ».