Février 2024
Edition # 155
Faire renouvelle le concept Sherpa

Faire, l'agence d'architecture intérieure et de design, implantée à Paris et Annecy, s'est vue confiée la refonte totale du concept des supermarchés de montage Sherpa : une occasion de mettre à profit toute l'expertise de l'agence en matière de scénographies et de mise en scène expérientielles.

Fondée par Jean Baptiste Auvray, Faire valorise la matière, restant à l’écoute des artisans afin d’en extraire des richesses insoupçonnées. Grâce à son équipe plurielle et passionnée, l’agence maîtrise tout le processus de création et de mise en œuvre, des premières esquisses en phase concept jusqu’à la prise en charge de la production pour une mission complète.

Faire compte de nombreux clients et est sollicité par de nombreux espaces commerciaux, lieux de travail, hôtels, restaurants et résidences privées ou publics.

Ce savoir-faire a séduit les équipes de la Coopérative savoyarde Sherpa. Riche de 120 points de vente répartis dans les stations de ski des Alpes, du Jura et des Pyrénées, Sherpa est le leader de la distribution alimentaire en montagne. Ses magasins se positionnent à mi-chemin entre le supermarché et les boutiques de produits régionaux. La qualité des produits, l’accueil et le service sont au centre des valeurs de l’enseigne.

Jean Baptiste Auvray et son équipe ont travaillé sur le réaménagement complet des supermarchés de montagne Sherpa. Les codes alpins ont été intensifiés mais modernisés, la circulation fluidifiée, et les magasins sont devenus plus modulables au gré des variations de fréquentation saisonnières. Les valeurs d’authenticité, de qualité et de proximité qui caractérisent la Coopérative depuis sa création conservent une place centrale.

Cette volonté de moderniser le concept Sherpa c'est également appuyé sur le fait de soutenir les producteurs locaux, fortement présents dans les magasins, tout en mettant en avant des valeurs d'entraide et de proximité chère à l'enseigne, que partage l'agence Faire.

De la création de l’identité visuelle au réaménagement complet des magasins, Jean Baptiste Auvray est resté fidèle à l’esprit Sherpa. La faïence colorée – verte ou terracotta – vient habiller les murs blancs à mi-hauteur et délimiter les espaces. Le vert, qui rappelle les sapins, est d’ailleurs l’une des couleurs dominantes. Le sol se pare d’un linoléum gris moderne composé d’huile de lin, de farine de bois, de calcaire, de résine et de jute. Les mobiliers et les cadres en bois de l’ensemble des magasins sont fabriqués par une entreprise d’ébénisterie et d’agencement locale, De Matteis, située à La Ravoire (73). Le plastique a été banni, y compris le stratifié des mobiliers et les adhésifs vinyles des façades : une première dans le secteur. Le chêne et l’épicéa apportent de la chaleur et rompent avec les codes des grandes surfaces aseptisées.

Le nouveau mobilier, modulable et facilement exploitable, tient compte des variations saisonnières de fréquentation. En réponse aux contraintes d’usure et d’humidité, l’acier galvanisé – emprunté à l’univers du ski – le bois ainsi que des revêtements à base de chanvre composent les mobiliers de présentation. La signalétique est pensée pour être limpide : elle s’adresse avant tout aux vacanciers peu familiers du magasin. L’espace occupé par les caisses est minimisé, pour offrir une place centrale aux produits. Les boutiques vivant beaucoup de nuit, il était primordial de maîtriser la lumière et son orientation. L’Agence Faire a mis au point un éclairage qui met en valeur les produits, tout en étant particulièrement chaleureux.

En ce qui concerne la nouvelle identité visuelle, les trois aspects clés de l’enseigne – l’alimentaire, la montagne et le service – se retrouvent en une seule et même image. Ainsi est née l’idée d’une « luge panier », laquelle vient compléter le sigle Sherpa blanc lumineux.
 
Le premier magasin prototype, d’une superficie de 400 m2, a ouvert à Tignes Val Claret. Ceux de Prapoutel et d’Oz-en-Oisans ont suivi peu après. Le concept se déploie sur environ une dizaine de supermarchés supplémentaires par an, et s’adapte au fil des retours partagés par les enseignes.

Comme le souligne Jean Baptiste Auvray, "l'agence Faire a été ravie de travailler sur un projet français, qui plus est proche de ses racines annéciennes." Il conclut : "c'est une belle opportunité pour l'agence de poursuivre sa diversification et de travailler sur des projets toujours plus vairés et inspirants."