Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail

Présentées dans le lieu le plus chargé d’histoire du musée - la rotonde de la bibliothèque - ces trois sculptures offrent l’occasion de contempler, dans un face à face privilégié, un pan fondamental de la sculpture japonaise. Avec la plastique fluide et rayonnante de la divinité, contraste l’effet proprement athlétique des deux gardiens démontrant d’impressionnantes connaissances anatomiques. Exemples exceptionnels, ces trois œuvres témoignent de l’évolution des techniques des sculpteurs japonais et invitent à remettre en question l’histoire de la sculpture mondiale.

Ce prêt exceptionnel accordé par la ville de Nara (Temple Kofuku-ji de Nara) au musée national des arts asiatiques – Guimet vient clore la Saison Japonismes 2018.

La ville de NARA est le berceau historique du Japon. Elle fut capitale de 710 à 784. Ses temples bouddhiques conservent encore aujourd’hui les chefs-d’œuvre incontestés de la sculpture japonaise médiévale. Pour la première fois prêtés hors du Japon, sont présentés en France deux gardiens, trésors nationaux, et une effigie en bois du bodhisattva Jizô, classé « bien culturel important ».

Rendez-vous du 23 janvier au 18 mars 2019, au Musée national des arts asiatiques - Guimet, 6 place d'Iéna - 75116 Paris.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail