Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail
MAGNA GLASKERAMIK

Valoriser les matières transformées en leur insufflant de nouvelles caractéristiques esthétiques et fonctionnelles est un enjeu de poids dans l'architecture des bâtiments.

L'on pourrait penser que cette volonté de valoriser la matière est récente, mais l'histoire de la société allemande MAGNA GLASKERAMIK nous démontre que cette philosophie de l'UPCYCLING n'est pas un phénomène récent. Cet industriel allemand, dont les unités de production historiques sont implantées en Saxe, a fait le pari de valoriser les déchets verriers en provenance d'industriels (bouteilles en verre, contenants...) par le biais d'une transformation suivant un long processus. Le résultat final est un nouveau produit aux propriétés et à l'esthétisme étonnant.

Baptisé éponymement Glaskeramik, ce produit est intégralement conçu à base de déchets verriers, provenant d'industriels fabriquant des bouteilles d'eau, de vin, de bière... géographiquement proches de ses unités de production. Ces déchets verriers, de 1ère génération (bouteilles et contenants ayant des défauts de fabrication) n'ont jamais été mis en circulation et étaient, autrefois simplement jetés. Achetés au tonnage et acheminés dans les usines MAGNA GLASKERAMIK, ils suivent un long parcours passant d'un concassage à un ébavurage complexe, avant d'être étalés sur de grands châssis, de façon semi-automatique et manuelle.

Sur une épaisseur totale de 5 cm, avant cuisson, ces tessons de verre, tous de même provenance et de même couleur, sont portés à température pendant plus ou moins 4 heures, sous le contrôle d'opérateurs passés maître dans l'art de la fusion. La température étant l'un des secrets de fabrication de cette nouvelle matière, une fusion s'opère entre les différents tessons afin d'obtenir un surface homogène et régulière d'une épaisseur de 21 mm. Pour achever cette transformation physique, un lent processus de refroidissement, pendant plus de 16 heures, est opéré afin d'apporter des stabilités dimensionnelles et structurelles à ce nouveau matériau s'apparentant davantage à une céramique de verre. Le cadre, quant à lui, permet de contenir la matière pendant son temps de fusion.

120 bouteilles d'une contenance de 1 litre permettent de créer 1 m2 de Glaskeramik.

Comme il est constitué de nombreuses couches et d'innombrables morceaux de verre calibrés, la structure finale du produit reproduit ces couches en donnant à la plaque, ainsi constituée, de multitudes cristallisations. Hautement diffuseur de lumière et d'un aspect translucide, Glaskeramik est semblable visuellement à un cristal de roche, et peut donc être rétroéclairé pour des projets décoratifs exclusifs.

Deux dimensions standard sont aujourd'hui disponibles : 2800 x 1250 mm ou 3500 x 1500 mm. Ceux ci sont proposés en épaisseur de 20 mm de série et de 15 à 45 mm pour les commandes spéciales.

Côté couleur, le Glaskeramik dispose d'une palette de 8 teintes, toutes dépendantes de la matière première initialement utilisée dans leurs formulations. Ainsi, en utilisant des bouteilles de bière d'une célèbre brasserie hollandaise, les panneaux obtenus seront vert. En utilisant des bouteilles de champagne marron, Glaskeramik disposera de belle nuances sombres variants du marron chocolat ou noir. Glaskeramik ne contient aucun autre produit.

Ce matériau, issu d'un processus de recyclage, propose une surface totalement fermée et inerte. Beaucoup plus résistant qu'une plaque de verre, Glaskeramik peut être utilisé dans la confection de plans de travail, de cloisons... Il peut habiller un comptoir, des faces avant aux zones de présentation, mais également être utilisé pour l'habillage d'un mur intérieur et extérieur. Lors de son utilisation en plan de travail, prévoir l'intégration de supports inox pour diffusion de la chaleur.

Il peut être découpé, fraisé, perforé, à l'aide d'outils diamantés utilisés dans le travail du marbre. Sa surface, quant à elle, peut être, en sortie d'usine, polie brillante, polie mate ou même patinée opalescente dans une version brute étonnante lors de sa sortie du circuit de refroidissement. Il peut également recevoir un traitement de surface afin de disposer d'une surface d'adhérence normale de classe européenne R9. Astucieux, ce produit toujours disponible en plaques parfaitement planes, peut, comme les matières synthétiques (plexiglass...), être curvé grâce à la technique du formage par posage, à l'aide d'une étuve et de la gravité naturelle. Vous pourrez ainsi obtenir des formes courbes pour un bar, une cloison...

Autres caractéristiques techniques : Classe Feu A1 - Usure de surface Classe II - Capacité thermique spécifique 0,7 J/gk - Conductivité thermique à 64°C 1,04 W/mk - Résistance aux charges 3,44 kN - Poids au m2 en 21 mm d'épaisseur 50,4 kg - Densité 2,48 g/cm3 - Résistance aux taches Indice 5. 

Distribué et transformé par des marbriers, Glaskeramik peut répondre à de nombreuses applications tant dans l'aménagement intérieur que dans l'aménagement extérieur. Il peut ainsi être mis en oeuvre sur une façade ventilée à l'aide de fixations spécifiquement développées en partenariat avec l'entreprise Fischer. Grâce à sa forte transmission de lumière, il sera du plus bel effet, grâce à l'intégration de sources LED pour l'aménagement d'un espace. (Bar, hall d'accueil, restaurant, commerce de bouche, plan de travail de cuisine professionnel ou particulier, crédences...) Il est également un produit idéal pour la conception d'objets design. Glaskeramik est insensible aux variations d'UV, à l'eau salée... il sera, de fait, un allié de poids pour l'aménagement de yachts, de résidences en bord de mer...

Glaskeramik est proposé en Polar White, Jade, Ice Nugget, Light Grey, Green, Ocean Blue, Champagne Brown et Black.

Ce produit dispose de la certification CRADLE TO CRADLE. Il a fait l'objet d'une fiche déclarative environnementale EPD de l'Institut Bauen und Umwelt (ISO 14025 - EN 15804).

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail