Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail
Trophées de la Chaux 2021 Ciments Calcia & Socli

Fin octobre 2021, au sein du Musée du Louvre, avait lieu le Salon International du Patrimoine Culturel : un événement valorisant le travail émérite d'artisans d'art, compagnons et entreprises oeuvrant dans le secteur de la conservation du patrimoine.

Tous les deux ans, à cette occasion, sont remis les Trophées de la Chaux, un événement organisé par Ciments Calcia & Socli. (Socli a été labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant "EPV" en 2019.)

L'édition 2021 de ce concours national, s'inscrivait dans une volonté double de promouvoir les métiers de la restauration du bâti et de valoriser le savoir-faire d'artisans engagés dans une démarche éco-responsable via notamment l'emploi de produits naturels.

Cette année, la part belle a été donnée aux techniques de rénovation à la chaux hydraulique naturelle !

Ouvert aux entreprises et artisans à travers un de leurs chantiers réalisé entre le 1er janvier 2019 et le 15 février 2021, dans les domaines de la restauration ou de l'éco-construction et effectué avec au moins un produit de la gamme chaux Socli ou Ciments Calcia, les Trophées de la chaux 2021 ont reçu une vingtaine de candidatures et retenu 10 dossiers.

Le jury se composait de 5 membres : Marion Lecanu, Directrice de l'ECMH à Paris, José Granados, Délégué départemental, représentant de la Fondation du Patrimoine de l'Hérault et architecte, Romain Lelièvre, Architecte des Bâtiments de France à l’UDAP 11 , Christophe Possémé, Président de l’UMGO et notre excellent confrère Bernard Lechevalier, Rédacteur en chef et Directeur de la publication d’Atrium Patrimoine.

A l'issue d'un grand oral final, le jury a récompensé les auteurs de 3 chantiers d'exception, s'appuyant sur la mise en œuvre de solutions originales, l'emploi de méthodes innovantes et la prise en compte des conditions sécuritaires ou techniques de réalisation des travaux.

Voici le palmarès de cette édition des Trophées de la Chaux 2021.

Le Premier prix a été attribué à l'entreprise Terre et Matières, avec une dotation de 5 000 euros.

Et c'est Eric Constant, gérant de Terre et Matières, qui est venu recevoir ce prix attribué pour la restauration extérieure de la chapelle Sainte-Sigolène à Parisot (81).

Si cet édifice du XIIème siècle avait déjà connu une phase de rénovation en 2017, il s'agissait ici de restaurer la tranche finale, à savoir le clocher, le porche ainsi que les murs nord et sud.

A cette occasion, l'entreprise Terre et Matières a révélé tout son savoir-faire en décroutant les murs, sur une hauteur de 16 m, pour les mettre à nu (à l'origine, briques foraines recouvertes d'un enduit) avant de réaliser un rejointoiement exemplaire à la chaux blanche NHL 2 RENOCHAUX de Ciments Calcia, associée à du sable roux local. Cette même chaux a été utilisée pour la couche de finition du clocher qui avait auparavant bénéficié de l'application, en deux passes, d'une chaux grise NHL 3,5 CHAUX SOCLI.

Le second prix a été attribué à l'entreprise Paramelle, avec une dotation de 3 000 euros.

Déjà primé lors des Trophées de la chaux 2019, le jeune entrepreneur de 30 ans Fabien Paramelle confirme sa dextérité en restaurant à Figéac (46), au sein d'un secteur sauvegardé, un immeuble qui abritait une ancienne boulangerie avec fournil. Cette restauration s'est avérée des plus techniques car le bâtiment, composé de deux étages en colombage, présentait une structure en mauvais état : il a fallu, en effet, la renforcer et lier le colombage mécaniquement, car celui-ci n'était pas relié dans les angles.

Belle surprise en phase de décroutage de la façade : deux ogives moyenâgeuses en partie basse ont fait surface, ce qui a induit une modification des plans afin de les restituer (remise en état des linteaux démolis et greffe de pierres sur les ogives).

Fabien Paramelle a notamment réalisé une projection à la machine avec du liant traditionnel à la chaux CHAULYS BLANCHE HL2 de Socli sur une surface de 280 m², intérieur et extérieur confondus. Soulignons aussi la dépose de tout le sol en ciment remplacé par un béton de chaux réalisé avec la CHAUX RABOT NHL 5 de Socli, également utilisée pour la pose du dallage en pierre scellée, favorisant la respirabilité du support.

Le troisième prix a été attribué à l'entreprise Solé et fils, avec une dotation de 2 000 euros.

Claude Solé a concouru aux Trophées de la chaux 2021 avec une rénovation d'envergure, en cœur de ville : celle du bâtiment dit Château de Pollestres (66), réhabilité en centre culturel.

Plusieurs étapes du projet ont été louées par le jury : la démolition/reconstruction d'une partie de la bâtisse en ossature béton/métal ; le traitement des façades avec application d'enduit à base de CHAULYS, finition à pierre vue et coloration naturelle au sable jaune ; la reprise des appuis de fenêtre par taille de cayroux in site ; le rehaussement de la corniche...

Soulignons également l'implication environnementale de l'entreprise qui, en début d'opération, a pris soin de créer une ouverture dans un mur de clôture existant pour pouvoir effectuer le tri sélectif à l'aide de bennes à déchets.

7 autres finalistes ont été salué par le jury : 

> Entreprise BTMS Construction

Rénovation d’une habitation de village à Olargues (34)
Reconstruction d'un bâtiment en ruine, dans le respect de la tradition locale, avec les matériaux du site (pierres calcaires, lauzes, ardoises...) et création d'une extension : l'ensemble des maçonneries en pierres et les éléments de couverture ont été mis en œuvre à la chaux naturelle, la finition réalisée aux mortiers de chaux et sable local, conformément aux autres bâtis du hameau qui se trouve au cœur d'un parc naturel. Quant à l'enduit intérieur isolant chaux-chanvre projeté, avec finition taloché fin, il protège l'habitat et garantit un intérieur sain.

> Entreprise FINS

Restauration d’une bâtisse du 7ème siècle à Lectoure (32)
Création d'ouvertures avec réutilisation des pierres du chantier, application d'enduits extérieurs et intérieurs, mise en place de béton de chaux, extension, réhabilitation d'un puits, transformation du poulailler en garage ont constitué autant d'étapes pour la réfection de ce bâtiment à l'abandon.

> Entreprise JAM

Restauration de la grotte de fraîcheur du château de Bonrepos-Riquet (31)
Au cœur du parc d'un château classé monument historique, cette grotte artificielle a bénéficié d'un terrassement pour sa mise à nue, d'une réalisation de structure béton de protection, d'une dépose et reconstruction de la voûte avec reconstitution de la façade d'entrée.

> Entreprise LATARCHE

Restauration d'une grange foraine pyrénéenne à Artalens-Souin (65)
Depuis la loi montagne en 1985, les bâtiments agricoles inutilisés peuvent être restaurés en tant que résidences secondaires, leur rénovation devant répondre à un cahier des charges strict. C'est le cas de cette grange foraine, partie intégrante du patrimoine des Hautes-Pyrénées, qui a été l'objet de travaux de démolition des façades et pignons, reconstruction des murs en moellons de réemploi hourdés au mortier chaux et réalisation de joints creux.

> Entreprise Philippe GOLCBERG

Restauration extérieure d’un bâtiment art nouveau néogothique à Montpellier (34)
Les modénatures en pierres calcaires de Castries ont été reprises et un faux appareil traditionnel de briques 5X11X22 a été engravé à frais et peint à fresque en deux patines sur un enduit taloché fin. La reconstitution des appuis de fenêtres, du soubassement et des joints complète l'intervention.

> Entreprise PINTO

Restauration intérieure du château de Toulonjac (12)
Inscrit au titre des monuments historiques en 1993 et classé en 1995, l'édifice a été restauré de l'intérieur avec, entre autres, la réalisation d’une correction thermique sur murs périphériques par application d’un enduit chaux-chanvre, la reprise des plafonds avec enduits à la chaux, la réalisation de chapes au sol à la chaux avec pose de tomettes de récupération à la barbotine...

> Entreprise RYBICKI FAÇADES

Restauration et Rénovation du château de Pouille à Gaillac (81)
Cette réalisation a conjugué rénovation gros œuvre (maçonnerie générale), restauration des briquettes et finition avec enduits à la chaux naturelle.

Rendez-vous en 2023 pour la prochaine édition de ces Trophées de la Chaux. 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail