Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail
Diag bot Spareka

Et pourquoi ne deviendriez-vous pas réparateur de votre équipement afin de limiter de jeter vos équipements défectueux !

Notre rédaction relaie l'annonce de la société SPAREKA, site de E-commerce spécialisé dans la commercialisation de pièces détachées.

Paris, le 26 novembre 2019

Spareka lance un outil technologique gratuit et en ligne qui divise par trois le coût de la réparation pour les ménages. Ce "Diag bot" est disponible sur www.spareka.com et le sera très bientôt sur d’autres plateformes que les pouvoirs publics lancent dans le cadre de la Feuille de Route de l’Economie Circulaire.

Un Français ne répare pas si la réparation coûte plus de 30% du prix de l’appareil, suite à une étude de l'ADEME. Le premier frein à la réparation est donc le coût. Et lorsque la réparation coûte trop cher, le consommateur jette et remplace. Ainsi, des millions de Français jettent leurs appareils prématurément pour de petites pannes. Aujourd’hui, 40% du gros électroménager trouvé en déchetterie est réparable et réutilisable selon une étude de l'ADEME.

Pour réparer, il faut trouver la panne ! Lorsque votre écran de smartphone casse, le diagnostic est immédiat : il faut changer l’écran. Quand on retrouve une flaque d’eau sous son lave-vaisselle, le diagnostic est moins évident.

C’est pour répondre à ce besoin que l’entreprise Spareka.fr lance un "Diag bot", solution interactive, intuitive et surtout rapide pour comprendre d’où vient la panne. En fonction de la marque, de la référence de l’appareil et du symptôme, les tests amènent le consommateur à comprendre l’origine de sa panne. Tout cela après avoir été informé sur les mesures de sécurité à prendre, le consommateur devient alors son propre réparateur.

"Nous avons pour ambition de permettre à tout le monde de réparer ses appareils, pour quelques euros et rapidement. Réparer soi-même permet de s’affranchir de la tutelle des fabricants. Pour cela, chacun d’entre nous doit se sentir capable d’ouvrir son appareil et de changer une pièce détachée. L’aide au diagnostic est un grand levier pour passer à l’action, réduire notre impact environnemental et lutter contre la surconsommation ! Nous ne pouvons plus gaspiller autant d’appareils à cause d’un manque d’information" explique Geoffroy Malaterre, fondateur de Spareka.

Un système de deep-learning permet d’optimiser les arbres de décisions par auto-apprentissage grâce aux données provenant des millions de visiteurs et clients du site internet. Ces diagnostics de panne sont également enrichis chaque jour grâce aux contributions des utilisateurs et de réparateurs indépendants. Ainsi, les diagnostics deviennent de plus en plus fiables et efficaces.

Quelles pannes, réparables pour moins de 20€, sont responsables d’un grand gaspillage ?
La liste est longue, mais voici quelques exemples. Sur un lave-linge, lorsqu’on observe une mauvaise vidange de l’eau en fin de cycle, il suffit de remplacer le filtre de vidange usé, parfois caché dans l’aube du tambour pour les modèles à chargement sur le dessus. Un filtre de vidange coûte entre 10 à 20€ et prend moins de 5 minutes à être remplacé ou nettoyé. Sur une machine à café, c’est souvent l’encrassement de la plaque d’écoulement qui empêche le café de couler. La remise en fonction de l’appareil ne prend que quelques secondes, en débouchant les petits trous à l’aide d’un détartrage alors qu’encore beaucoup de consommateurs jettent leurs petites machines à la poubelle.
Environ 40% des diagnostics amènent à une simple intervention (déboucher, détartrer, resserrer, etc…) sans changement de pièce.

Rappelons que depuis son lancement en 2012, Spareka a permis la réparation de plus de 700.000 appareils, fait économiser plus de 400 millions d’euros à ses clients, a évité 27.000 tonnes de CO2. A travers cet outil, l’entreprise veut sauver 150 appareils par jour avec comme leitmotiv la réduction des déchets, l’impact économique pour les familles et la fierté des consommations à réparer eux-mêmes.

Ce nouvel outil est à découvrir en suivant ce lien.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail