Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail
UNIFAB

Notre rédaction vous relaie le tout dernier communiqué de l'UNIFAB (l'Union des Fabricants) sur le démantèlement d'un vaste réseau criminel international spécialisé dans le piratage.

Paris le 27 Août 2020,

"L’Union des Fabricants (Unifab), association de défense et de promotion du droit de la propriété intellectuelle, et ses adhérents du secteur des biens culturels, tiennent à féliciter les autorités américaines et leurs homologues dans 18 pays, soutenus par Europol et Eurojust, pour avoir démantelé un réseau criminel spécialisé dans la piraterie et l’hébergement de contenus numériques illégaux qui portent atteinte au droit d’auteur dans le monde entier.

Cette opération commune, menée en Amérique du Nord, en Europe et en Asie, a permis la destruction de 60 serveurs informatiques disséminés à travers le globe (au Canada, en République tchèque, au Danemark, en France, en Allemagne, en Lettonie, aux Pays-Bas, en Norvège, en Pologne, au Portugal, en Roumanie, en Corée du Sud, en Espagne, en Suède, en Suisse et au Royaume-Uni) et a conduit les autorités locales de chaque zone à procéder aux arrestations de plusieurs membres suspectés du réseau criminel, notamment à Chypre et aux États-Unis.

Faisant l’objet d’une enquête depuis septembre 2016, le groupe Sparks, au cœur de cette affaire, a pu œuvrer dans la reproduction et la diffusion de centaines de films et de programmes télévisés avant leur date de sortie officielle, de nombreux « block busters » issus de grosses productions américaines sont concernés et ont, ainsi, causé des dizaines de millions de dollars de pertes pour l’industrie du cinéma et de la télévision par le simple fait que le droit d'auteur a été bafoué.

Afin de se couvrir, le groupe se faisant passer pour un grossiste de DVD et Blu-ray, s’était engagé à ne pas révéler le contenu avant la date de sortie convenue. Une fois reçus, les films étaient piratés à l’aide d’un logiciel spécial destiné à casser les protections établies pour garantir les droits d'auteur, avant d’encoder le contenu en haute définition pour le diffuser sur des plateformes de streaming, des réseaux peer-to-peer et torrent.

« Cette opération est une parfaite illustration des propos que l’Unifab martèle, l’union fait la force et sans l’implication commune de tous les acteurs pour lutter contre les atteintes au droit de la propriété intellectuelle les efforts sont vains. Cette affaire arrive à point nommé au moment où l’Unifab et l’Hadopi, à l’occasion de l’opération de sensibilisation des consommateurs, ont uni leurs forces ! » déclare Delphine Sarfati-Sobreira, Directrice générale de l'Unifab."

Toutes les actions et informations de l'UNIFAB sont à découvrir en suivant ce lien.

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail