Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail
Monexpert renovation-energétique.fr

La sixième édition du baromètre « Les Français et la rénovation énergétique » réalisée pour Monexpert-renovation-energie.fr, est destinée à comprendre et analyser le rapport que les Français entretiennent avec les travaux de rénovation énergétique. Notre rédaction vous relaie les résultats de cette étude.

« Sondage OpinionWay pour Monexpert-renovation-energie.fr »

Etude réalisée auprès d’un échantillon de 2116 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).
Les interviews ont été réalisées du 07/10/2020 au 11/10/2020.

Paris, le 5 novembre 2020,

Le baromètre 2020 Monexpert-renovation-energie.fr réalisé avec OpinionWay montre l’intérêt croissant des Français pour la rénovation énergétique de leur logement. Dans le contexte de crise sanitaire et de reconfinement, la nécessité de confort thermique dans le logement prend tout son sens. Malgré ce fort intérêt, les Français se disent toujours mal informés et disposent d’un budget encore trop faible pour financer les travaux pour un quart d’entre eux.

Dans le contexte du Plan de relance, le dernier baromètre OpinionWay/Monexpert-renovation-energie.fr est riche d’enseignements sur la perception des nouvelles mesures de soutien à la rénovation énergétiques qui sont destinées à massifier et accélérer les travaux : malgré leur besoin croissant de rénover thermiquement leur logement et une meilleure connaissance des enjeux environnementaux, les Français sont toujours freinés dans leurs projets par la complexité des démarches administratives et le maquis des aides.

Près d’un français sur deux a froid dans son logement, 58% des jeunes concernés

Alors que les incitations gouvernementales s’accélèrent, le chantier de la rénovation énergétique des logements reste immense avec 14% des personnes interrogées qui déclarent vivre dans une passoire énergétique (classe F ou G du DPE), soit plus de 7 millions de personnes. Près d’un français sur deux (43%) déclarent avoir froid dans leur logement. Les jeunes (moins de 35 ans) sont les plus touchés par cette sensation de froid (58%) et sont également les plus nombreux à déclarer vivre dans une « passoire thermique » (23%). Les jeunes se distinguent aussi par leur méconnaissance du DPE (Diagnostic de Performance Energétique) de leur logement : 37% d’entre eux ne savent pas si leur logement est une « passoire thermique » (contre 30% parmi les seniors). Il en va de même parmi les catégories populaires (42%) ou encore les locataires (47%).

Près d’un Français sur 2 souhaiterait réaliser des travaux de rénovation énergétique

De fait, près d’un Français sur deux affirme nécessaire de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans son logement (45%). 57% estiment même que la rénovation énergétique devrait être obligatoire. Ce sont les locataires qui en expriment le plus le besoin : 56% d’entre eux souhaitent améliorer la performance énergétique de leur habitat (contre 37% des propriétaires). En toute logique, ce sentiment est encore plus partagé par les personnes dont le logement correspond à une passoire thermique : 85% estiment les travaux nécessaires.
Face à cette nécessité, les ménages français disposent d’un budget restreint pour financer des travaux, voire presque inexistant pour 1 français sur 4 qui a moins de 100 euros à investir. Pourtant en moyenne, les Français accorderaient un budget de 3071 euros à la réalisation de travaux de performance énergétique en 2020, soit 605 euros de plus qu’en 2019, mais toujours insuffisant pour effectuer des travaux efficaces. Le corolaire de cette situation est la nécessité absolue de réduire, une fois les aides existantes déduites, le reste à charge des ménages, en particulier pour les plus modestes.

Les plus jeunes sont les premiers à manifester le besoin de réaliser des travaux (53% des moins de 35 ans) - changement des fenêtres, isolation des murs, des sols, changement du chauffage, etc. -. Tandis que 45% de l’ensemble des Français partagent cet avis (-2 points) et seulement 31% parmi les seniors.

Au niveau national, 85% des Français jugent ainsi que la rénovation énergétique est une nécessité pour réduire notre consommation d'énergie, 81% qu’elle aura un impact positif sur nos émissions de CO2 et 78% qu’elle permettra de créer des emplois. A un niveau plus personnel, cette rénovation permettrait aux Français qui les effectueront de faire baisser leur facture énergétique pour 85% d’entre eux et d’avoir un impact positif sur leur santé pour 75%.

A ce titre, près d’un Français sur deux envisage de réaliser au moins un type de rénovation énergétique dans son logement (51%). Cette prise de conscience de l’intérêt d’habiter un logement énergétiquement performant semble donc se confirmer dans l’esprit collectif (+ 6 points par rapport au baromètre 2019).

Les aides encore mal identifiées pour 71% de français

Cependant, malgré le contexte du Plan de relance incitant les ménages à rénover leur logement et les campagnes d’information qui l’accompagnent, plus des deux tiers des Français (71%) ne sont toujours pas en mesure de citer une aide financière pour réaliser ces travaux, ni les organismes les proposant. Côté aides publiques, seule MaPrimeRénov mise en place début 2020 et les « aides de l’Etat » sont citées par 5% des Français, suivies par les aides de l’ANAH et le Crédit d’impôt (4%). Dans la même logique, les acteurs et organismes portant les aides à la rénovation énergétique restent mal identifiés. Les possibilités offertes aux Français qui souhaitent s’engager dans la voie de l’amélioration de la performance énergétique de leur logement sont donc toujours très peu connues.

Ce manque de notoriété se reflète encore concrètement au moment de la réalisation des travaux : moins de la moitié des ménages déclarent avoir été accompagnés dans la réalisation de leurs travaux de performance énergétique, privilégiant ainsi pour 47% d’entre eux le bouche à oreille et les conseils des proches. Nombre de français convaincus par la nécessité des travaux de rénovation énergétique ne savent pas vers qui s’orienter et malheureusement ne passent pas à l’action.

Toujours selon les résultats du baromètre, parmi les 55% des Français qui ont déjà réalisé au moins un type de travaux, le changement de fenêtres occupe invariablement la première place (55% des sondés les ont déjà changées) même si cette opération n’est pas la plus efficace, viennent ensuite l’isolation des combles (31%) et le changement du système de chauffage (22%).

Une volonté forte d’accompagnement via un interlocuteur unique

En parallèle, afin de faciliter les démarches et simplifier les travaux, une solution émerge largement : permettre aux Français de s’appuyer sur un interlocuteur unique avant, pendant et après leur projet. En effet, 77% des particuliers souhaitant faire des travaux le réclament pour l’analyse du devis, le choix du professionnel, le suivi du chantier et les démarches administratives pour l’obtention de toutes les aides auxquelles ils ont droit.

Pour rappel Monexpert-renovation-energie.fr regroupe des experts accompagnant les particuliers tout au long de leurs projets (isolation, chauffage, ventilation, régulation) au travers de la plateforme monexpert-renovation-energie.fr et de contacts téléphoniques, garantissant aux particuliers "expertise, disponibilité et réactivité".

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail

DES PIZZAS FAITES MAISON / LEIFHEIT

Afin de réaliser en toute simplicité de délicieuses pizzas maison, Leifheit propose des planches à pizza astucieuses également très pratiques pour réaliser des tartes, flammekueches, pains...