Imprimer
Catégorie parente: HABITER
Catégorie : S'informer
Livre blanc de l'ECIMA 2021

Notre rédaction vous propose un focus sur l'ECIMA, Association des fabricants de ouate de cellulose, à l'occasion du lancement du Livre Blanc publié en ce mois de mars 2021.

Paris, le 29 mars 2021

L'ECIMA publie l’édition 2021 de son livre blanc « 10 bonnes raisons d’isoler sa maison avec de la ouate de cellulose », dédié aux particuliers et aux professionnels de l’isolation. L’objectif : démontrer les avantages de la ouate de cellulose et répondre aux nombreuses idées reçues qui entourent cet isolant biosourcé.

Dans ce livre blanc de 20 pages, l’ECIMA présente les dix principaux avantages de l’isolation thermique en ouate de cellulose. Pédagogique, l’argumentaire s’accompagne de schémas facilitant la compréhension et de témoignages d’artisans dans le but de convaincre particuliers et professionnels de choisir la ouate de cellulose pour l’isolation thermique des logements.

Dans cette édition 2021, le livre blanc met aussi en avant les performances de la ouate de cellulose et sa conformité au regard des enjeux de la nouvelle réglementation environnementale RE2020.

Le livre blanc « 10 bonnes raisons d’isoler sa maison avec de la ouate de cellulose » s’accompagne d’une infographie démontrant en un seul coup d’oeil les principaux avantages de cet isolant biosourcé.

Grâce à son déphasage (le temps que met la chaleur à traverser l’isolant) deux fois supérieur à celui d’une laine minérale soufflée, la ouate de cellulose favorise le confort d’été. Elle aide à maintenir une température constante à l’intérieur de la maison été comme hiver, et contribue ainsi aux économies d’énergie et à la réduction des émissions de CO2 des logements. Grâce à ses performances, la ouate de cellulose répond parfaitement aux exigences de RE2020.

En France, la ouate de cellulose est fabriquée à plus de 85 % de papier recyclé, lui-même issu de la transformation du bois, un matériau naturel et renouvelable. La ouate de cellulose est obtenue grâce à un procédé de fabrication à sec, sans combustion, nécessitant très peu d’énergie. Son empreinte environnementale est donc particulièrement faible.

« Cette fabrication s’inscrit pleinement dans le cadre de l’économie circulaire en recyclant les déchets. C’est une véritable révolution en matière d’isolation, là où trop peu de matériaux de construction utilisent des matières recyclées, alors qu’il s’agit d’un enjeu vital pour la planète. Nous allons même très loin dans la recyclabilité puisque l’isolant ouate de cellulose peut lui-même être recyclé : soit a minima sous forme de papier, soit en étant directement réutilisé pour de l’isolation. Nous travaillons d’ailleurs à la mise en place d’une filière de récupération à cet effet », indique le Président de l’ECIMA.

Par ailleurs, cet isolant biosourcé contribue à la réduction des gaz à effets de serre. En effet, isoler 1 m² avec de la ouate de cellulose (soit environ 10 kg de ouate de cellulose) revient à stocker 13,7 kg de CO2.
Ainsi, avec 50 000 tonnes de ouate de cellulose installées en France chaque année, ce sont près de 70 000 tonnes de CO2 en moins dans l’atmosphère pendant toute la durée de vie de l’isolant.

Très largement répandue dans les combles perdus, sa mise en oeuvre en vrac par soufflage est très rapide puisque quelques heures suffisent généralement pour isoler une maison entière. La ouate de cellulose est également plébiscitée dans les bâtiments en ossature bois (murs et planchers) où elle est insufflée. Alliée au bois, cette combinaison de matériaux biosourcés est un véritable puits de carbone grâce à leur capacité de stockage du CO2.

Grâce à sa matière première issue du recyclage, son processus de fabrication peu énergivore, sa rapidité de mise en oeuvre et ses excellentes performances thermiques, la ouate de cellulose fait partie des procédés d’isolation les moins chers du marché.
La ouate de cellulose produite par les membres de l’ECIMA bénéficie également de nombreuses certifications comme l’ACERMI (Association pour la CERtification des Matériaux Isolants) et le label « Produit Biosourcé ».

Enfin, sa mise en oeuvre par soufflage en combles perdus est encadrée par le NF DTU 45.11, l’établissant comme une véritable technique traditionnelle. Ces certifications permettent à la ouate de cellulose d’être éligible aux aides de l’État dans le cadre de travaux de rénovation énergétique.

Le livre blanc et l’infographie « 10 bonnes raisons d’isoler sa maison avec de la ouate de cellulose » sont disponibles en téléchargement gratuit sur le site www.ecima.net.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail